Hoka One One Carbon X

Hoka One One Carbon X

Si vous êtes coureur à pied ou tout simplement sportif, vous avez du entendre parler de cette chaussure .
En effet, le 04 mai 2019, quelques jours avant sa « sortie publique » les meilleurs coureurs de Hoka One One se sont affrontés sur 100 kilomètres avec le project Carbon X .

La marque permettait de suivre la course en direct sur le net ( Pour revoir ce moment c’est ici ) .
Perso je suis complétement fan de cette distance ( J’en ai fait à mon humble niveau … ) et je n’ai pas perdu une miette des 2 dernières heures.
Dans la bataille Jim Walmsley a battu le record du monde du 50 miles (80,47km) en 4h50 mais quand est il vraiment de cette fameuse chaussure ?

Nous l’avons testé pour vous !

Reçues 1 jour avant Antoine, je n’ai pas pu resister à l’envie de courir avec celles ci donc en guise de toute première sortie, 1h00 avec 20 x 30″/30″ à VMA puis encore 10 x 1’/1′ toujours à VMA sur la digue de Dunkerque juste avant de rejoindre la piscine pour travailler .

Les sensations sont excellentes mais , je patiente avant de me prononcer !
C’est seuleument le lendemain matin au reveil, les jambes impressionnantes de fraicheur, que je propose à Antoine de ramener sa paire afin qu’il l’essaie également sur la séance du jour :
4 x 1500m allure de course en lunettes opaques récupération 100m en 1’30 ».

Petit rappel du produit :
Poids: 241 grammes
Drop: 5mm
Usage: Course sur route courte à longue distance

Ce qu’on peut dire avant de courir :
Très légère, très rigide, certainement dû à la plaque de carbone, l’empeigne très fine est dénuée de toutes coutures mais surtout on retrouve la « bascule » de Hoka !

Après quelques gammes chères à mon binôme, nous effectuons quelques lignes droites afin d’être les plus synchros possibles, étant entièrement dans le noir avec ses lunettes opaques je dois être très fin dans mon guidage .

Les sensations d’Antoine sont les mêmes que moi la veille.
La chaussure est dynamique, réactive au sol et malgré tout confortable.
L’effet bascule fait parfaitement le job, nous sommes projetés vers l’avant.
L’arrondie de la semelle nous aide à maintenir une pose « médio » voir « avant » du pied, le genou est déjà fléchi à l’impact, la stabilité est alors au top et on limite donc les talons qui trainent et impliquent des problèmes de pronation ou supination, bref, très agréable .

La séance terminée je me suis permis de rajouter des 1000m en 3’05″/km, mes vieux mollets n’ont pas bronchés !
Pas de trace de cet enthousiame au réveil du lendemain, honnêtement si rigide et si confortable je n’avais jamais vu !
Ces Carbon X nous accompagneront sur nos Coupes du Monde de Paratriathlon mais également sur les longues distances que je ferais seul ( Deauville le 24 Juin ) .