Première (et dernière) manche de Coupe du Monde 2020 !

Première (et dernière) manche de Coupe du Monde 2020 !

« L’ann(ul)ée » 2020 aura été compliqué !
Nous aurons dû nous montrer près à courir à l’international depuis le mois Mars, nous adapter aux reports, annulations, en restant motivés.
Bilan paradoxal : seulement deux triathlons mais très fatigués.

Commençons par remercier nos partenaires, notre club ainsi que la Fédération Française de Triathlon qui, tout au long de la saison, se seront montrés très enthousiates autour de notre projet paralympique, le proverbe : « c’est dans le besoin que l’on reconnait ses vrais amis  » aura resonné dans nos têtes.

C’est donc une victoire de la World Triathlon aidée par la Fédération Portugaise sur ce satané virus avec le maintien de l’épreuve de Coupe du Monde de Alhandra à coté de Lisbonne au Portugal.

Arrivés mercredi après-midi sur place nous avons reconnu les parcours et réalisé quelques déblocages sur 2 à 3 séances assez courtes par jour.

Jour J !

Nous quittons l’hotel à vélo pour rejoindre le site de la course.
15kms pour repèrer les demis tours, nous sommes parmis les premiers installés dans le parc à vélo.

Nous rejoignons l’aire de départ natation et nous nous échauffons en course à pied .

La catégorie de Yannick Bourseaux et Antoine Besse s’élance, c’est à notre tour 5 minutes plus tard . Même, Nicolas, notre coach est concentré !

« On your maaaaark….. » Pan !

Même si nous sommes peu sur les paratriathlons en comparaison avec les triathlons valides, l’enjeu est tel que personne ne laisse sa place, durant 50 mètres nous échangeons quelques coups avec le guide Israëlien (on m’apprendra après la course qu’il est militaire …. j’ai compris à mes dépends ! )

Antoine est au top, il suit à la lettre le plan élaboré la veille et ça fonctionne, synchronisation parfaite, nous sortons de l’eau en quatrième position à seulement 18 secondes des premiers, les espagnols Champions d’Europe.
En 2019 nous étions sortis 2 minutes et 20 secondes derrière eux, pas besoin de vous décrire notre état d’esprit à ce moment !

Nous reprenons 2 secondes à la transition.
Sur le début sinueux du parcours tandem, nous avions promis de rester calmes mais finalement la tentation est trop grande, nous doublons une première équipe en prenant la corde dans une ruelle .

Demi tour, première ligne droite de 3kms, il nous en faudra moins de 2 pour doubler l’Ukraine .

La lenticulaire nous motive avec son bruit, ça roule à 47km/h on réduit l’écart avec nos espagnols centimètre par centimètre.

On entame le dernier tour à 4 petites secondes, je vois déjà le demi tour qui va nous permettre de prendre la tête de course et là, c’est le drame ….

La chaine de liaison entre nos 2 pédaliers tombe et se coince entre le plateau et le cadre, nous mettrons plus de 2minutes pour la remettre.

En tandem nous mettons environ 600 watts de puissance moyenne avec des relances à près de 1200 watts, le déraillement de cette chaine est un incident qui se produit souvent . Toutes les équipes avaient déjà eu la farce mais pas nous, comme ça, c’est fait !

Nous repartons finalement en septième position avec un pédalage qui n’est plus synchro pour terminer les 5 derniers kilomètres.

Nous rentrons dans le parc à vélo en sixième position à la bagarre avec le cinq et le quatre.

Et nous sortons déjà quatrième ! Objectif: le podium !

Il nous faudra 2 kilomètres et 500 mètres pour reprendre la troisième place, les 2 duos espagnols sont trop loin.

Certe un peu frustrés, nous sommes regonflés à bloc car nous sommes maintenant conscients que nous avons un gros coup à jouer aux Jeux Paralympiques.
Finalement si le report de Tokyo a été un gros coup dur, cette année supplémentaire va certainement nous permettre d’être encore meilleurs !
Merci à tous de nous suivre;

Toine & Olive,

Share Button

4 Replies to “Première (et dernière) manche de Coupe du Monde 2020 !”

  1. Bravo à vous deux !!! Chi..aine de VIE…. Rendez-vous à Tokyo2021 comme convenu et sans incident mécanique ; ) A bien vite mes amis

  2. Bon en fait je n’avais pas besoin de lire.. c’est pratiquement mot pour mot ce que tu m’as dit en live….
    Tu vois je ne t’ai pas pourri 😂😂
    La route est encore longue enfin la nouvelle route jusque Tokyo mais l’écart diminue avec la concurrence….et c’est bien la l’essentiel ,
    Bravo les gars

  3. Bravo à vous deux. En effet, 2020 a été une « Annus horribilis » mais en contrepartie ça nous permettra (à tous nous) de revenir en 2021 plus forts. A bientôt. Luis Borda (Lausanne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *