Funchal pour finir en beauté !

Funchal pour finir en beauté !

Même si la saison de #paratriathlon a commencé très tôt avec un premier objectif début mai sur la Coupe du monde de Aguilas, en Espagne, elle se termine seuleument ici, le 28 octobre, à Funchal, petite île paradisiaque avec de vrais airs de l’île de la Réunion.



Les quatres coins de la planète sont représentés dans la « caté » tandem avec beaucoup d’Européens mais aussi des Afriquains du Sud et des Japonais .

Pour améliorer notre classement mondial et rester dans la course aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, nous sortons la calculatrice, il nous faut monter sur le podium.

Arrivés le mardi pour éviter les soutes d’avions surchargées par les vélos des élites valides qui courent la Coupe d’Europe le samedi, nous passerons 5 jours à mémoriser les parcours en scrutant une météo très changeante .

Dimanche 10h33:  les non voyants s’élancent, les mal voyants trépignent d’ impatience.
10h36’16 »: Nous sommes lachés tel une course de lévriers à la poursuite du leurre .

Nous effectuons un bon départ, une première bouée dès 70mètres marque la sortie du port, nous sommes en pleine mer exposés au courant.
Notre niveau ne nous permet pas de faire une erreur, nous prenons alors une trajectoire différente de nos concurrents, celle-ci s’avère payante puisqu’à la bouée suivante à 370m nous revenons sur nos adversaires d’habitude déjà loin.
Nous perdons le contact sur les 300 derniers mètres mais nous limitons la casse, 3ième Mal Voyant à la sortie,  avec seulement 30 secondes sur Daniel, l’espagnol qui a déjà participé aux JO en natation.

Transition éclair : 44″ ! C’est en moyenne plus de 40″ plus vite que les autres, c’est presque aussi rapide que les élites la veille, ces moments à répéter, répéter et répéter payent enfin .

Vigilance orange sur le tandem car il y a de nombreuses relances et avec 5 tours en aller retour sur 2 voix, nous sommes très nombreux .
Nous ne pourrons pas nous exprimer pleinement sur cette partie que nous affectionnons tant, nous devons sans cesse crier « Keep Right » pour doubler et freiner, même l’arbitre en moto nous ralentit .



Nous établissons tout de même le meilleur chrono du jour sur le vélo, notre Tandem ( Grade 9 ) n’est pas seulement l’attraction du parc tant il est joli et léger, il est aussi efficace !

Transition éclair numéro 2: 35″, c’est encore 10″ et 13″ secondes plus vite que nos proches adversaires .

KM1 de la course à pied, un demi tour nous permet de dresser un petit bilan, nous sommes troisième à  1’40 » du second l’Ukrainien  (8ième au classement mondial et 3ième au championnat du monde l’an passé ) et 2’10 » de son compatriote ( 6ième au dernier championnat d’Europe).

Nous revenons vite mais peut être pas assez vite ?
A l’amorce du second des 3 tours à parcourir nous nous apercevons que notre dossard et affiché dans la « Pénalty Box » , nous stoppons notre course, l’abitre met un peu de temps à retrouver son chrono, le déclenche, nos puls ne descendent pas tant le stress est à son max.
GO ! nous repartons à 3’21 » par km, tout est à refaire !



Nous avons l’impression de revenir plus vite sur le premier que sur le second, il se pourrait que nous nous retrouvions tous ensemble sur le sprint final !
Dernier demi tour, les guides Ukrainiens renseignent leurs athlètes, ils se ressaisissent.
600m de l’arrivée: Nous passons second !
500m de l’arrivée: Nous repassons troisième …


400m de l’arrivée: Antoine utilise sa technique de sprinter et nous déposons le 8ième mondial.
C’est finalement 32″ trop tard pour franchir la ligne en vainqueur et 14″ pour garder cette seconde place.

Nous voici 15ième mondiaux !
Place à la coupure !  2019 sera déterminante .

Merci à tous pour votre soutien ainsi que votre enthousiasme .

Toine & Olive,

 

 

 

Share Button

16 Replies to “Funchal pour finir en beauté !”

  1. votre courage, votre volonté et cette préparation minutieuse vous honorent et votre fierté est la notre. Juste une question pourquoi avez vous été pénalisé ? Je vous félicite sincèrement.

    1. Merci Michel !,
      Honnetement nous ne savons pas … Aucun carton nous a été présenté durant la course pour jet de dechet, montée ou descente du vélo en dehors des limites, drafting impossible, il ne reste que 2 choses ? nous avons peut etre crié un peu fort sur l’abitre sur le tandem ? ( je ne regrette pas il nous prive peut être de la victoire ) ou un objet appartenant à un adversaire trainait devant notre emplacement ? nous etions très serrés dans le parc, il aura peut être pensé qu’il est a nous …?
      Malgré cette injustice nous avons su resté concentré et nous avons ensuite remonté notre retard, c’est pour moi une performance et j’en suis très fier 😉

  2. Quelle course, en lisant on vibre avec vous comme d’hab,magnifique résultat et podium amplement mérité.
    Bo récup et vite 2019

  3. Excellentissime. Quelle course et quel beau dénouement. Vous pouvez et devez être fiers de vous … en tout cas nous nous sommes fiers de vous. Continuez à nous vendre du rêve et de la passion. Vous êtes géniaux 👍💪😜

  4. Bravo à vous deux et félicitation pour la minutie que vous accordez aux moments clefs de vos épreuves. Au plaisir de vous retrouver bien vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *